Rechercher
  • Thibault Merckel

Mon Top 5 des séries de science-fiction


Existe-il un moment plus propice, à travers l’Espace et le Temps, que celui que nous vivons actuellement, pour se lancer dans une quête d’inconnu ? Et surtout, quand aura-t-on à nouveau autant d’heures à tuer ?

Bref, vous l’aurez compris, les séries de SF n’ont peut-être jamais eu autant le vent en poupe. Voici donc ma maigre contribution à votre éventuelle soif de découvertes.



5. Futurama (1999-2013)

La création de Matt Groening a connu ses hauts et ses bas, mais rarement la SF à la télévision aura été aussi fun et colorée. Derrière ses atours de divertissement, Futurama recèle de clins d’œil et de références scientifiques, sans parler de quelques concepts particulièrement poussés et brillamment écrits.

Et si la nostalgie y joue pour beaucoup dans ces éloges, Futurama reste un dessin animé culte, toujours aussi jouissif 20 ans après – un statut que Rick and Morty atteindra sans aucun doute d’ici quelques années.



4. Farscape (1999-2003)

Rien ne vous prépare à l’OVNI qu’est Farscape. Audacieuse et sans compromis, la série de Rockne S. O’Bannon est un délire total qui s’assume tellement qu’il est impossible de ne pas tomber sous son charme. Privilégiant l’organique et les effets pratiques, Farscape réussit le pari d’être fun tout en dépeignant un univers cohérent, et réserve même quelques intenses moments d’émotion.

Ah, et cerise sur le gâteau, la série met en scène l’un des meilleurs antagonistes de la télévision (qui a notamment droit à un épisode complet faisant référence à Bip Bip et Coyote – qui aurait envie de passer à côté de ça ?).



3. Battlestar Galactica (2003-2009)

S’il ne fallait conseiller qu’une seule série de SF à un non-initié, il n’y aurait pas meilleur choix que l’œuvre de Ronald D. Moore. En effet, Battlestar Galactica est avant tout un drame, avec ce que cela comporte de dilemmes, de sentiments complexes et de tragédies. Portée par une réalisation léchée et une production particulièrement inspirée, cette série renferme à elle seule tout ce qu’on est en droit d’attendre d’un divertissement de haut vol.

Bref, rien de mieux que Battlestar Galactica pour vous challenger et vous faire transpirer un peu. Parce que croyez-moi, cette aventure vous réserve sueurs froides et remises en question.



2. Star Trek (depuis 1966)

Difficile de citer une série en particulier au sein de cette franchise légendaire (et pour en savoir plus, voir mon classement), mais les deux premières, l’originale et The Next Generation, méritent de toute façon à elles seules leur place sur ce podium.

Star Trek, c’est la quintessence de la science-fiction que l’on idéalise : intelligente, optimiste, ouverte et humaniste. Certains épisodes sont de véritables pépites d’écriture et d’inventivité, dignes de figurer parmi les plus grandes œuvres du XXè siècle, tous genres et tous médiums confondus. Et il n’y a aucune honte à le penser.



1. Doctor Who (depuis 1963)

Si Star Trek est le choix de la raison, le choix du cœur, lui, appartient forcément à Doctor Who. Jamais aucune série n’aura autant repoussé les limites du Temps et de l’Espace, et pour cause : ils sont son terrain de jeu.

Si la première ère n’est pas toujours évidente à regarder pour un spectateur « moderne », certains de ses serials (une intrigue découpée en plusieurs épisodes, comme il était de coutume à l’époque) sont aujourd’hui de véritables classiques (je conseille à tout fan de la seconde ère de voir au moins War Games et Genesis of the Daleks).

Mais c’est bien entendu la continuation de 2005 entre les mains de Russell T. Davies qui a catapulté Doctor Who dans le XXIè siècle et dans le cœur de milliers de Whovians en devenir. Et après de longues années d’hibernation, le Docteur n’a jamais été aussi fun, aussi fou, aussi exaltant, aussi passionnant – et, sous la plume de Steven Moffat, aussi poétique.

Bref, une série unique en son genre comme il n’en existera jamais plus (et qui n’existe déjà plus, à en juger par la médiocrité affligeante du run actuel).



Mentions spéciales

Je suis volontairement resté occidental dans mes choix, la SF pure étant un exercice bien moins pratiqué dans le reste du monde. Si je devais néanmoins conseiller des animés japonais de science-fiction, il me serait impossible de passer à côté du culte Cowboy Bebop, aussi brillant sur le fond que sur la forme. Et je ne passerais pas non plus à côté de mon petit favori, Steins;Gate, qui redéfinit le concept de voyage dans le temps. Passionnant et déchirant, l’un des meilleurs animés du nouveau millénaire, haut la main.